Composit Collective Art Works

Canopia

Lorsqu'un arbre disparaît, un vide est créé dans la canopée. La petite partie du monde qui a bénéficié de sa protection doit désormais s'adapter et trouver des solutions alternatives. L’homme n’échappe pas à cette règle, il dispose même d’une incroyable capacité à transcender l’horreur, se créer des ersatz de ce qu’il aimait, voire même des idoles, afin de continuer à vivre comme avant, et refuser la réalité.
Le spectateur se tient entre deux espaces qui se font face : un bassin d’une part, composé de souches d’arbres coupés d’où jailli un sang noir, et un orchestre d’autre part, composé de machines reproduisant le bruit du vent.
En fermant les yeux, il est possible de s’imaginer en forêt par un jour de tempête, à la merci des éléments.
En les rouvrant on prend la mesure de la réalité et on s’étonne de cet artefact.
Alliant éléments sculpturaux et sonores, Canopia met en scène un jardin secret, mécanique et multi-sensoriel, un paysage apocalyptique et fictif, dans lequel coexistent des éléments naturels et artificiels en plongeant le spectateur dans une atmosphère de contemplation intime et de réflexion sur la relation entre l'homme et la nature , artifice et réalité, technologie et simplicité…

Partie I :souches d’arbres, encre de chine, pompes, machines à brumisation, électronique, ordinateur
Partie II : textile, machine de bruitage en bois, moteur, électronique, ordinateur
Institut Français Milano, Italie
2019

-----------------

When a tree disappears, a vacuum is created in the canopy. The small part of the world that enjoyed its protection must now adapt and find alternative solutions. Humans don’t escape this rule, they even have the incredible capacity to transcend horror, create an ersatz of what they loved or even idols, to keep living as before, and deny reality.
The viewer stands between two spaces facing each other: a pool on one side, comprising tree stumps bleeding a black liquid, and an orchestra on the other side, populated by machines reproducing the whistle of the wind.
With eyes closed, it feels like being in a forest during a storm, at the mercy of the elements.
Opened, the viewer will notice the stark reality and be surprised by the artefact.
Mixing sculptural elements and sound effects, Canopia depicts a secret garden, engineered and multi-sensorial, an end-of-the-world landscape, fictive, in which both natural components and artificial ones, immerse the viewer in an intimate, contemplative aura, questioning the relation between humans and nature, artifice and reality, technology and simplicity.

Canopia
Part I: tree stump, black ink, pumps, fog machines, electronics, computer
Part II: fabric, wooden sound machines, motors, electronics, computer
Institut Français Milano, Italy
2019




Partie/Part I



Partie/Part II