Composit Collective Art Works

Last Update : 2020-04

Hypermnesia du Musée

« Le sol était jonché de fragments de marbre. Je me suis baissé ; j’en ai ramassé un éclat. Il était très blanc, lourd, brillant, tiède d’avoir été chauffé par le soleil, pur. Dans la paume de ma main ouverte je l’ai pesé, je l’ai regardé longtemps et j’ai senti que ma main tremblait un peu. »
Henri de Régnier, Escales en Méditerranée

Ce projet marque le début de la collaboration entre les membres du collectif COMPOSIT.
(Hypermnesia invoque le passé du lieu par le son, diffusé dans la salle des anciennes écuries lorsque les visiteurs touchent l’une des colonnes. Les différentes fonctions passées du bâtiment ressurgissent par des fragments sonores fantomatiques convoquant tout autant l’époque où les chevaux étaient au cœur de l’espace que les mille et un objets et reliques conservés dans les réserves du musée.)

Ordinateur, peinture technique, système son
Musée d’Art et d’archéologie, Aurillac, France
2010

-----------------

“The floor was cluttered in marble pieces. I bent down; I picked up a shard. It was sheer white heavy, shiny, still warm from the sunlight, pure. I weighed it in the palm of my hand, I looked at it for a long time and I felt my hand shaking a little.”
Henri de Régnier, ‘Escales en Méditerranée’

This project marks the beginning of the collaboration between the members of the COMPOSIT collective.
Hypermnesia invokes the past of the location through sound, broadcast in the room of the old stables, when the visitors touch the columns. The various past functions of the building resurface through ghostly sound fragments, accumulating to recreate the time when horses were in the heart of the space that now houses the thousand-and-one objects and relics kept in the museum reserves.

Computer, engineered paint, sound system
Museum of Art and Archeology, Aurillac, France
2010