Composit Collective Art Works

Hypermnesia du Musée
Computer, engineered paint, sound system, light system
Exhibition The Memory of Absence, Museum of Art And Archeology, Aurillac, France
2010

“The floor was cluttered in marble pieces. I bent down; I picked up a shard. It was sheer white heavy, shiny, still warm from the sunlight, pure. I weighed it in the palm of my hand, I looked at it for a long time and I felt my hand shaking a little.”

Henri de Régnier, Escales en Méditerranée

Hypermnesia is the result of months of work in Aurillac, working on aesthetic and site specific technical research. This project is also the beginning of COMPOSIT as a team work.
When we were invited by the museum for a group show, we were working on the concept of memories. We wanted to underline the memory of the museum’s space, which was originally a famous horse ranch, who was providing the animals for Napoleon’s army. The remained traces of the original space were only the columns inside the exhibition space.

We then developed the actual work on the columns. We developed a touch sensitive paint with sensors, with algorithm and automated sound program. When viewers touch the columns, the system calculates the number of people touching and where they touch, and automatically generates sound.
Hypermnesia is an installation in constant evolution: it is made of parts taken from the space itself or elements added to the room as built-in objects, and a sound system. The audience is invited to interact with the artwork, to touch parts of the installation, thus altering the sound in the background.

-----------------

Hypermnesia du Musée
Ordinateur, peinture technique, système son, système de lumières
Exposition La Mémoire de l’Absence, Musée d’Art et d’archéologie, Aurillac, France
2010

« Le sol était jonché de fragments de marbre. Je me suis baissé ; j’en ai ramassé un éclat. Il était très blanc, lourd, brillant, tiède d’avoir été chauffé par le soleil, pur. Dans la paume de ma main ouverte je l’ai pesé, je l’ai regardé longtemps et j’ai senti que ma main tremblait un peu. »

Henri de Régnier, Escales en Méditerranée

Hypermnesia résulte d’un travail de recherche esthétique et technique in-situ effectué à Aurillac. Ce projet marque le début de la collaboration entre les membres du collectif COMPOSIT.
Quand le musée nous a invité pour collaborer sur cette exposition, nous travaillions sur le concept de la mémoire. Nous voulions illustrer la mémoire de l’espace du musée, qui à l’origine était utilisé par l’armée de Napoléon comme écurie.

Nous avons ensuite procédé au travail sur les colonnes qui soutiennent la charpente du bâtiment. Nous avons développé une peinture avec un système de captation du toucher, qui fonctionne avec des algorithmes et un programme de son généré automatiquement. Lorsque le public interagit avec les colonnes, l'algorithme génère des sons en fonction du nombre de contacts et de leur durée. Chaque nouvelle interaction venant s'ajouter aux anciennes, l'ambiance sonore évolue indéfiniment, rendant unique l'expérience de chacun.